vendredi 11 septembre 2015

Notre journée IEF

Quand j'ai pris la décision de créer ce blog, j'avais plutôt en tête d'écrire des articles thématiques et d'éviter au maximum les articles ou je jetterais à la pelle des activités prises par ci par là. Oui mais  (il y a toujours un MAIS, on le sait bien !) notre journée d'aujourd'hui a été un peu spéciale et j'avais envie de vous la raconter : elle était bien différente des autres, par son rythme et son ambiance.

Ce matin, nous n'avons tout simplement pas réussi à réveiller Grand Louveteau quand l'heure de se lever pour se préparer pour l'école est arrivée. Nous sommes montés à plusieurs reprises avec son Papa : il émergeait vaguement de son sommeil mais se rendormait aussitôt. Je suis remontée 30 minutes plus tard et le scénario a été le même. J'aurais évidemment pu le sortir de son lit en le portant, commencer tant bien que mal à l'habiller, mais non, j'ai déjà moi-même du mal avec cette brutalité qu'impose le réveil qui sonne le matin pour ne pas l'imposer à mon fils de 3 ans 1/2, manifestement épuisé par ces deux premières semaines d'école et ce rythme infernal de 5 jours hebdomadaires (vous l'aurez compris je trouve que cette réforme est une aberration :  messieurs les réformateurs si vous avez des enfants, prenez un peu de temps, chaque jour, pour les regarder vivre et là enfin, à défaut d'écouter ceux qui passent leurs journées avec ces chères petites têtes blondes, vous vous vous rendrez peut-être compte...). Fin de ma parenthèse révolutionnaire ^_^

Bref, j'ai donc décidé qu'aujourd'hui mon Grand Louveteau n'irait pas à l'école puisque j'ai la chance de pouvoir le garder avec moi. Il a dormi jusqu'à presque 9h30 et quand il s'est levé je lui ai expliqué que nous l'avions laissé dormir parce que nous nous étions rendu compte qu'il en avait besoin mais que cette journée à la maison serait différente des journées de vacances et des week-ends. Première journée imprévue d'IEF donc.

Grand Louveteau a commencé doucement par une séance de craies de trottoir sur trottoir :





Puis il a demandé à écrire des chiffres, j'ai donc sorti notre coffret des Chiffres rugueux de chez Nathan, pour l'instant uniquement les chiffres qu'il reconnaît (à savoir 0, 1, 2, 3), le laissant libre de travailler sur ceux qu'il voulait : le 0 puis le 1. Première étape : passer l'index et le majeur réunis (il a pour l'instant du mal à positionner correctement ses deux doigts) sur le chiffre en suivant le sens de la flèche, plusieurs fois.


Puis, il a tracé dans les sable :


Vous l'aurez peut-être remarqué, même s'il écrit quasi exclusivement avec la main gauche, mon Louveteau est ambidextre, ce qui ne facilite pas toujours les choses.

Après cet exercice qui a demandé beaucoup de concentration : dessins libres dans le sable :


Puis quand il a entendu son frère se réveiller de la sieste, il a tout quitté pour monter le voir. J'en ai profité pour lui proposer une invitation à l'extérieur, l'occasion de mettre à sa disposition des ustensiles pour plateau de sable que je n'avais encore jamais proposés (il prenait manifestement du plaisir avec ce plateau de sable avent de monter voir son frère) et en effet, il a bien accroché :



Pendant ce temps j'ai reproposé à Petit Louveteau un bac sensoriel qu'il connaissait déjà mais qui a eu le même succès que la première fois. J'ai à de nombreuses reprises été sollicitée par Petit Louveteau qui me tendait des plumes ou me demandait de souffler dessus. Il a lui aussi essayé mais elles restaient un peu collées à ses petits doigts baveux !






Grand Louveteau, a fini par nous rejoindre et ils ont franchement bien ri. J'aime ces moments de complicité naissants, mais de plus en plus fréquents !

Après tout cela il a fallu nettoyer, petite séance de vie pratique : "Maman, je n'ai pas d'aspirateur moi !", "Mais tu peux utiliser le nôtre si tu veux."



Je vous fais grâce des détails sur l'habillement, la toilette (même si Grand Louveteau se lave de mieux en mieux les dents, mais oublie toujours autant de mettre ses lunettes) ou les repas et goûters (sauf peut-être celles-ci  ^_^ )


On n'oublie pas non plus les puzzles, c'est quasi quotidien :


Ce puzzle est pour l'instant trop compliqué pour Grand Louveteau (du moins à assembler dans sa forme rectangulaire) car il faut suivre un modèle précis et comme il n'aime pas y faire rouler ses voitures quand la construction est déstructurée, nous l'avons donc fait à quatre mains.

Puis il y a eu des puzzles de 24 pièces (achetés hier, dans mon idée pour Petit Louveteau, plus tard, mais Grand Louveteau a voulu les faire) : il maîtrise les 24 pièces sans problème et je lui propose maintenant des puzzles un cran au-dessus, mais il aime bien refaire de temps en temps ce qu'il maîtrise bien.


Le quart d'heure traditionnel de dessins animés : aujourd'hui Minuscule-Saison 1



L'un des épisodes portait sur le bousier, ce qui tombait à pique. J'ai en effet acheté le premier numéro de La Petite Salamandre, un magasine animalier pour les 4-7 ans que je veux comparer avec Wakou (j'attends la sortie du prochain numéro) avant de choisir avec Grand Louveteau son nouvel abonnement (exit Toupie). Je vous ferai part de mon avis et de notre décision si cela peut vous intéresser. Je disais donc que l'épisode tombait parfaitement puisqu'il y a dans Petite Salamandre un article sur le bousier, que nous avons lu avant la sieste.

Puis du graphisme et du coloriage, mais j'aurai l'occasion de vous en reparler !


Le tout en musique !

Bêtes en stock, Pascal Parisot

Petit Louveteau a poursuivi ses explorations :


Et s'est un peu posé pour une séance de transvasement de pommes de pin pendant que son frère était en train de jouer dehors avec les copains de retour de l'école, parce que ça c'est sacré !



Voici donc le récit de notre journée un peu spéciale, totalement hors du temps, où les enfants ont pu vivre chacun à leur rythme, sans avoir à regarder la montre pour être certaine de ne pas louper la sortie de l'école... Moi, j'ai eu le plaisir de les accompagner dans leurs découvertes, tout en les photographiant. Pour ce qui est de mon rythme à moi ce fut un peu plus compliqué : j'ai eu le temps de me doucher et de manger, ce qui est là l'essentiel. Adieu ménage, lessive et bricolages divers, je vous retrouverai demain, vous ne m'avez pas manqué ^_^

Ah j'allais oublier les livres, des histoires il y en a eu : pour petits et plus grands et des chansons aussi. En ce moment nous chantons Une souris verte et L'araignée Gipsy, comptines apprises à l'école :



et puis notre deuxième séance de yoga, à laquelle Papa s'est joint ce soir.

Le yoga des petits pour bien dormir,
Rebecca Whitford, Martina Selway







1 commentaire:

  1. Oh la la je ne sais pas par quoi commencer.
    Si je comprends bien ton grand a fait une premier année de maternelle. Comment cela s'est-il passé ? Pour notre part il n'ira pas, je suis en congé parentale, et l'idée est quand même de le laisser libre de ses apprentissages. Mais forcément il y a cette petite boule au ventre, et dans ma tête sa cogite... Bah oui en maternelle il aurait fait ça, ça et ça. Du coup j'ai du mal à lâcher prise. Même si je suis entièrement convaincu par les apprentissages autonomes (je ne voudrais quand même pas qu'il apprenne à lire à 12 ans). Il ne veut "rien" faire de plus ou moins formel, du coup une petite part au fond de moi panique (et si je me plantais). Même si Alexandra (nawelzelie) m'a rassuré sur les compétences à avoir en PS Bref. Qu'a appris ton grand en maternelle ?
    Sinon j'avais déjà repéré les vidéo minuscule tu as la collection en dvd ? C'est sympa? . Celio ne regarde jamais de vidéo. Du coup je ne veux pas dépenser pour rien.
    Sinon moi ça me plait les articles d'activités cela m'inspire.
    Bon je continue ma lecture

    RépondreSupprimer